Accueil >> Actualites
Actualités
CCWA: Encore des marques sur le terrain.
Mercredi, 14 Décembre 2011 15:50
ccwa_2011Les Membres de la coordination régionale de la Cameroon Customs Women Association (CCWA) pour le Centre, ont participé à l'enregistrement de l'émission "MONDAY SHOW", le vendredi 09 décembre 2011, au studio 1 du centre de production TV de la CRTV à Mballa II. "MONDAY SHOW" est une émission culturelle diffusée tous les lundis à 18 heures sur la CRTV TELE.
Toujours la Cameroon Customs Women Association (CCWA) l'antenne régionale pour l'Extrême-Nord a organisé une cérémonie de remise de dons aux orphelins de douaniers, le vendredi 09 décembre 2011 à Maroua. Placée sous le patronage du Gouverneur de la Région de l'Extrême-Nord.
 
TRANSIT COMMUNAUTAIRE : Le nouveau Module en partage.
Mercredi, 14 Décembre 2011 15:45
camionLa formation des formateurs sur le nouveau régime de transit en zone CEMAC (module informatique) s'achevée le vendredi 10 décembre 2011, dans la salle de conférences de l'hôtel SOMATEL de Douala.
 
SECURITE DU FRET AÉRIEN: L'OMD étale ses préoccupations
Lundi, 12 Décembre 2011 16:57
avion-1Dans le cadre de ses assises du 06 décembre 2011 à Abuja (Nigéria), la Commission de Politique Générale (CPG) de l'OMD affirme l'engagement de l'Organisation en matière de sécurité du fret aérien, son inclusion dans le Cadre de Normes SAFE et la coordination entre les autorités compétentes au niveau national et international. La CPG a en effet décidé de promouvoir et d'encourager la poursuite des travaux, en vue d'examiner et d'aboutir à un accord sur la façon de mettre à jour les normes concernant les délais applicables au fret aérien. A ce titre, la CPG s'engage à prendre en considération: les données empiriques découlant des projets pilotes et de l'expérience des Membres; le détenteur de l'information aux différents points de la chaîne logistique; les rôles, responsabilités et besoins propres des Douanes, des autorités de sécurité des transports et de l'aviation en matière du fret aérien; et la façon dont la collecte, l'échange et l'analyse des données peuvent être effectuées en minimisant l'incidence sur les milieux commerciaux.
 
CELEBRATION: L’OMD dédiera l’année 2012 à la connectivité
Lundi, 12 Décembre 2011 16:54
conexLe Secrétaire Général de l'OMD, KUNIO MIKURIYA, a le plaisir d'annoncer que l'année 2012 sera consacrée à la promotion de la connectivité, et notamment d'une coopération et d'une communication accrue, sous le slogan « Les frontières séparent, les douanes rapprochent ». Pour KUNIO MIKURIYA, la connectivité englobe les liens interpersonnels et institutionnels ainsi que les passerelles d'informations qui sous-tendent et facilitent la réalisation des principaux objectifs des administrations douanières. Ce thème revêt une pertinence toute particulière alors que l'OMD se prépare à commémorer en 2012 son 60ème anniversaire. L'année de la connectivité sera lancée à l'occasion de la Journée Internationale de la Douane, célébrée chaque année par la communauté douanière internationale le 26 janvier, en souvenir de la session inaugurale du Conseil de coopération douanière (CCD), qui s'est tenue le 26 janvier 1953. En 1994, le CCD a adopté la dénomination non officielle d'«Organisation Mondiale des Douanes» afin de mieux refléter la portée véritablement internationale de l'Organisation de par le nombre croissant de ses Membres aujourd'hui au nombre de 177 administrations douanières. La Douane et ses partenaires sont vivement incités à faire preuve d'innovation et de créativité en liaison avec le thème, pour promouvoir la connectivité sous toutes ses facettes tout au long de l'année 2012.
 
Budget 2012
Vendredi, 09 Décembre 2011 15:18
PORTRAIT_DGD_S_PARTInterview de Madame le Directeur Général des Douanes. «Il y'a des niches à explorer pour atteindre nos objectifs »
Q : Pour l'exercice budgétaire prochain, quels sont les objectifs qui ont été assignés à l'administration ?
En matière de prévisions budgétaire, pour l'exercice 2012, il est demandé à la Douane camerounaise de collecter 550 milliards de Fcfa. Le montant est presque le même que celui de l'année qui s'achève. Sauf qu'en 2012, il est tenu compte de l'environnement économique .Notre recette auprès de la SONARA (Société nationale de Raffinerie), l'un de nos gros contributeurs, risque de baisser de façon importante. Cette année, le pétrole brut va être taxé à 5% alors que la production de la SONARA l'était à 10%.Toutes les mesures de défiscalisation restent en cours. Le gouvernement n'est pas encore prêt à rétablir les taxes qui avaient été supprimées pour combattre l'inflation des prix sur les produits de première nécessité depuis janvier 2008. Et si on ajoute les différents protocoles d'accords du gouvernement dans le cadre de la réalisation des grands projets où il est prévu des défiscalisations, on s'est gardé d'augmenter les prévisions de recettes douanières.
Q : Néanmoins, le challenge reste grand pour votre secteur...
Dans un tel contexte, on aurait pu peut-être baisser nos objectifs. Mais nous sommes déterminés à relever les défis en mettant en œuvre, les méthodes qui ont marché par le passé. Mon équipe et moi pensons qu'il y a encore des niches non explorées. Il s'agira de renforcer le contrôle des indicateurs de performance. Nous avons mis en place des contrats d'objectif qui obligent chaque responsable de douane à accomplir et à rendre compte de l'exécution des tâches qui lui sont confiées. Et si les responsabilités sont assumées comme nous avons convenu, il s'en suivra une bonne collète des recettes. Nous allons renforcer davantage le GPS qui est un outil qui permet de sécuriser le transit. Nous avons un arsenal à mettre en place pour atteindre nos objectifs.
Q : Vous faites peu de cas des déviations des recettes douanières qui échouent parfois dans des poches parallèles...
Cà, c'est l'opinion de l'homme de la rue. Les recettes douanières sont sécurisées. Ce qui est liquidé va directement dans les caisses du trésor. Le système informatique et autres outils mis en place sécurisent les recettes. On ne peut plus fermer les yeux sur un conteneur qui sort du port. Certes, il y a des faiblesses humaines qui se traduisent par des trafics divers et de petites ruses, mais c'est marginal. Ce qui est liquidé est recouvré.
Q : Pourquoi ne peut-on pas arriver à informatiser les paiements à la douane ? Que vous manque-t-il ?
Non seulement c'est un processus, mais c'est onéreux. Tout le budget d'investissement du ministère des Finances ne suffirait pas. Or il y'a des priorités. En plus, pour que cette informatisation se systématise, il faut bâtir les interfaces entre le trésor et la douane. Les dysfonctionnements avec les institutions bancaires ne facilitent pas aussi les choses. La modernisation demande beaucoup de personnels et des moyens. Pour l'instant, nous pensons qu'il est judicieux de tendre le filet là où nous récoltons le plus. Nous avons plus de 1700 Km de frontières poreuses avec les voisins. Mais nous manquons de personnel et d'équipements. Nous savons bien que ce sont d'autres niches à explorer. Quand on regarde la structure des recettes douanières, Douala donne 90%. Les autres, c'est à peine de dizaines de millions. Avec des moyens inappropriés et l'insuffisance du personnel, nous ne pouvons pas atteindre l'optimum par endroit. Nous avançons vers cette modernisation, sauf que cela ne peut pas se faire en un jour.
 
Des défis pour l'Administration douanière.
Vendredi, 09 Décembre 2011 15:15
LIASSES_DE_BILLETS_DE_FRANCS_CFABudget 2012 : La Direction Générale des Douanes, l'une des pourvoyeuses de ressources à l'Etat, devra jouer un rôle de premier plan dans la collecte de fonds à l'ère des grandes réalisations.
Ce pourrait-être considérer comme une profession de foi dans la plaquette publiée par le Ministère des Finances à l'occasion de l'édition Promote 2011 du Salon International de l'Entreprise de la PME et du Partenariat de Yaoundé, les Douanes s'engagent à rester pour l'Etat, « une source de financement de l'économie, par des recettes croissantes ». Pour l'exercice à venir, il est attendu une recette de 550 milliards à l'Administration douanière. C'est les mêmes objectifs douaniers pour l'année qui s'achève.
Seulement, l'an prochain en 2012, l'environnement économique sera plus exigeant pour la douane. Les mesures de défiscalisation touchent plusieurs produits qui entreront dans le pays dans le cadre des réalisations des grands projets Le pétrole brut pourrait être astreint à un paiement de 5% de droit de douane contre 10% antérieurement.
Signalons déjà qu'à la fin de ce mois de novembre 2012, 88% des recettes douanières étaient atteintes Un taux de réalisation satisfaisant. Pour Madame le Directeur Général, les Douanes devront remettre cela sur l'optimisation des atouts des technologies de l'information et de la Communication dont SYDONIA, le Système Douanier Automatisé et NEXUS+, le dispositif douanier de suivi par GPS des marchandises en transit.
Aussi, la Douane devra insister dans la lutte contre la contrebande sur l'étendue du territoire où des contrebandiers et délinquants fiscaux se frottent les mains. Une meilleure collecte de fonds par la douane passera aussi par des actions qui permettent de rassurer les opérateurs économiques en continuant à les amener à être nos partenaires plutôt que nos adversaires, notamment ceux du secteur privé qui réclament une gestion des affaires plus transparente dans ce sens le Forum Douane/Entreprises, qualifiée de « symbole de la nouvelle démarche partenariale » en fera écho à travers la célébration de soirée des Soirée des Partenaires 2011. En attendant, il ya de grands chantiers à lancer en 2012. Il est possible de compter sur la douane, l'une des Administrations pourvoyeuses de ressources à l'Etat, devra plus que jamais faire du chiffre. 2012 l'année des Grandes Réalisations.
 
Forum Douane/Entreprises: Les propos du Directeur Général des Douanes en quelques mots.
Vendredi, 09 Décembre 2011 09:24
fde1L'occasion était belle pour les uns et les autres d'apprécier ou corriger la relation ancienne qui existe entre la Douane camerounaise et ses principaux partenaires que sont les entreprises qui exercent dans ce secteur. La rencontre de mardi 29 novembre 2011 à Douala, à laquelle ont pris part, les responsables de la Douane et les opérateurs économiques du secteur Douane était longtemps attendue.
Il était surtout question de présenter les trois supports de références de l'administration douanière à ces 2 entités notamment le rapport annuel 2010, le Guide de l'usager en Douane et la fenêtre web du forum Douane
Dans son mot d'ouverture de la session spéciale, Madame le Directeur Général a rappelé que la dite session s'inscrit dans le droit fil de la célébration des bienfaits de cette démarche partenariale qui se trouve aujourd'hui consacrée dans maintes initiatives que l'Administration des Douanes a engagées avec l'entière coopération des entreprises.
La première partie de cette cérémonie était concentrée à faire connaître la nature et le contenu des outils que la DGD a mis en place. Au titre des mesures de facilitation générale. La deuxième partie consistait quant à elle à un échange en vue de l'amélioration de l'organisation de l'édition 2011 de la soirée des Partenaires.
En insistant sur le premier point madame le DGD a restitué l'esprit ainsi qu'il suit: depuis deux ans, la Direction Générale des Douanes publie un Rapport Annuel. Ce document permet de présenter l'ensemble des activités et de rendre visible les actions spécifiques déployées dans le cadre de nos missions. Outil de gouvernance et de transparence, le Rapport Annuel apparait également comme le vecteur du discours stratégique porté par l'Administration des Douanes. Quant au Guide de l'Usager en douane c'est l'un des moyens choisi pour mieux faire connaître la douane aux entreprises et les accompagner dans la réussite de leurs opérations de dédouanement. Les données douanières expliquées dans cet ouvrage ont vocation à répondre aux besoins d'information des entreprises, afin de garantir le succès dans la conduite de leurs enlèvements en douane.
Outre le régime juridique et le cadre organisationnel des services exposés dans cet ouvrage, le lecteur y trouvera des indications utiles pour certains aspects du contentieux douanier.
Le troisième outil concerne la Fenêtre du Forum Douane/Entreprises. Accessible à partir de l'adresse du site internet de la Direction Générale des Douanes, elle permet de revisiter les acquis de notre plateforme de dialogue à la lumière du développement de l'actualité douanière. En plus du traitement de l'actualité du forum, la fenêtre offre un éventail d'informations de nature légale et règlementaire. L'internaute y trouvera un répertoire de textes de référence, édicté par les pouvoirs publics en lien avec les différentes thématiques du Forum Douane/Entreprises.

 

 
Les Douaniers de l’extrême-Nord au Cameroun saisissent les téléphones en contrebande et les produits Psychotropes.
Vendredi, 09 Décembre 2011 09:20
PHONE-WEBDeux importantes saisies viennent d'être réalisées par les éléments du Secteur des Douanes de l'Extrême-Nord. La première saisie concerne 870 téléphones portables en contrebande du Nigéria à bord d'un véhicule de transport. C'est l'œuvre des Agents de la Brigade Mobile des Douanes de Mblamé. La deuxième saisie a été opérée par leurs homologues de Fotokol et concerne une importante quantité de produits psychotropes (TRAMOL)
 
De NEXUS à NEXUS+
Vendredi, 09 Décembre 2011 09:11
NEXUSS le Comité de Suivi est à l'œuvre. Le Dispositif douanier de suivi par GPS des marchandises en transit (Nexus) lancé le 04 août 2009 s'améliore au fils des temps et reste considéré à présent par les acteurs et les intervenants de la filière transit international comme la solution globale après toutes les méthodes expérimentées dans les douanes camerounaises depuis quelques années, en vue de concilier la facilitation des flux commerciaux et la sécurisation des recettes douanières.
C'est dans le but du renforcement de son perfectionnement que Madame le Directeur Général des Douanes a présidé le 23 novembre 2011, la première session du comité de suivi de NEXUS+. Au cours de celle-ci, elle a rappelé les différentes étapes traversées par Nexus depuis son lancement. Par la suite, elle insistera sur sa ré-conceptualisation d'après les prescriptions du Chef du Gouvernement et dont la fin de développement a été concrétisée le 02 novembre 2011. Elle précisera également que, l'exploitation de Nexus+ a été confiée à Polytech Valor, branche opérationnelle de l'Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé, pour une courte période à l'issue de laquelle, les structures compétentes de la DGD prendront le relais. Le Comité de Suivi de Nexus+ créé le 15/11/2011 a rappelé Madame le DGD, devra veiller à la bonne exécution du mandat confié à Polytech Valor. Lors de cette première session un rapport d'étape de l'exploitation de Nexus+, assorti de la matrice d'actions et chronogramme a été présenté par Polytech Valor. Au terme de cette séance madame le Directeur Général a donné une esquisse de principes et d'orientations devant encadrer les travaux du Comité de Suivi de Nexus+. Principes qui sont: diligence, confidentialité, communication ciblée, collégialité, collaboration, convivialité, efficacité et discipline. Déjà convaincu que tous les acteurs et intervenants de la chaine de transit sur les corridors Cameroun-Tchad et Cameroun-République Centrafricaine soutiennent Nexus. Et que par ailleurs, les intérêts des parties, autrefois divergents sur certains points, sont désormais fédérés pour garantir le succès de Nexus+. Nous pouvons conclure sans équivoques que le projet NEXUS+ lancé il y'a longtemps comporte une certaine plus value sécuritaire au regard du contexte sous-régional qui est le notre. A ce titre il exige un suivi très accru pour la facilitation et la sécurisation des échanges en zone CEMAC.
 
Programme des ventes aux enchéres de la semaine du 21 au 25 novembre 2011
Lundi, 21 Novembre 2011 16:21
Programme des ventes aux enchéres de la semaine du 21 au 25 Novembre 2011Télécharger (84 Kb).pdf
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 10 sur 32
Copyright © Douanes Cameroun / Cameroon Customs - mars 2009 - All Rights Reserved.